Soirée célibataires : la réussite dure depuis 7 ans !

Soiree celibataires 2019Depuis maintenant 7 ans, un groupe S.E.M.’AGRI d’agricultrices et d’agriculteurs de la région de Rochefort-en-Terre se mobilise pour organiser chaque année à Malansac, aux alentours de la Saint-Valentin, une soirée conviviale destinée aux célibataires. On y vient de loin, pour rencontrer l’âme soeur 230 personnes s’y sont . pressées le 2 mars dernier .

Le début de cette histoire, celle d’une action collective qui met la priorité sur l’humain, a commencé il y a 8 ans. Quelques agriculteurs du GVA de Rochefort (ex groupe de développement devenu S.E.M.’AGRI ont voulu organiser un lieu de rencontre pour leurs collègues agriculteurs célibataires pour tout simplement les aider à rompre l’isolement.

Il n’y a pas que le travail dans la vie !

La première tentative en 2011 est un échec, faute d’inscrits, l’événement est annulé. Le groupe tient à son projet et revoit la formule de la soirée. Dès 2012, le succès est au rendez-vous avec 300 personnes lors de la première édition. Le groupe de préparation revoit le contenu de la soirée, imaginant un apéro-dînatoire avec des séquences de « speed dating » (rencontres rapides) et l’animation musicale d’un DJ. Le speed dating permet de lutter contre la timidité de certains participants.

Lire la suite ›

GVA de la terre aux îles « Comprendre le monde qui nous entoure »

AG GVA 2019

Laurence Annic, devient présidente et Anthony Kervorgant, devient vice-président du GVA de la terre aux îles.

Curieux et désireux de mieux comprendre les changements sociétaux qui s’opèrent, le GVA de la terre aux îles, lors de son assemblée générale le 12 février dernier , a fait intervenir Thierry Talhouët, psychologue, pour appréhender les nouvelles attentes sociétales afin de mieux communiquer .

Une quarantaine d’agricultrices et d’agriculteurs adhérents se sont retrouvés à Caudan pour le temps fort de la vie associative. En ce 12 février, les agricultrices et agriculteurs du Pays de Lorient ont partagé le bilan des actions menées au cours de l’année 2018 et mis en perspective des projets 2019. Les responsables de l’association ont ainsi rappelé les rôles de l’association sur le territoire. Le GVA accompagne les agriculteurs pour piloter leur entreprise, propose un lieu d’échanges et d’écoute pour bien vivre son métier et le faire connaître. Neuf groupes d’échanges et de progrès permettent localement de partager expériences et savoirfaire pour que chacun progresse dans ses projets, au niveau des performances techniques et économiques mais aussi sur le plan humain et dans l’organisation du travail. De plus, ils n’ont pas manqué de remercier les collectivités qui soutiennent financièrement l’association : Lorient Agglomération et les communes du territoire. Laurent Kerlir, président de la chambre d’agriculture, a rappelé le soutien de celle ci au réseau des groupes de développement. Lire la suite ›

Assemblée Générale Rés’Agri 56 – jeudi 6 décembre à Auray

logo-335x300L’assemblée Générale de Rés’Agri 56 se tiendra le jeudi 6 décembre prochain au centre culturel Kendalc’h à Auray.

Après l’AG statutaire le matin, l’après-midi sera consacré à des visites d’entreprises de la région alréenne.

Au-delà de la visite, ce sera aussi l’occasion de voir comment des acteurs locaux, entreprises, collectivité, association, développent des projets de dévelop-pement économique en valorisant des ressources du territoire, dans des logiques de circuits-courts et d’économie circulaire.
Choisissez votre visite !

  1. Carabreizh, le caramel au beurre salé breton et son monde « ludique et gourmand » avec expérience gustative garantie!
  2. S.A. Kervadec, producteur de viande en gros pour les bouchers, restaura-teurs et collectivités, avec un panel de viandes de qualité haute gamme. (visite limitée à 15 personnes)
  3. Cap Ressourcerie, boutique solidaire de réemploi, une toute jeune asso-ciation spécialisée dans l’économie circulaire qui se donne pour mission de réduire les déchets en donnant une seconde vie aux objets. (visite limitée à 15 personnes)
  4. La piscine Alré’O, un équipement de la communauté de communes d’Auray Quiberon Terre Atlantique, avec sa chaufferie bois énergie, alimentée par du bois d’origine locale et 45% d’approvisionnement agricole.

Dans un souci d’organisation merci de vous inscrire aux visites via le lien suivant inscription visites AG Rés’Agri 2018

Télécharger (PDF, 2.73MB)

Rés’Agri 56 s’investit pour accompagner les jeunes

image_0002_0003Mieux se faire connaître pour convaincre les plus jeunes d’investir les groupes de développement, une priorité.

Réunis en conseil d’administration le 31 mai dernier les responsables , de Rés’Agri 56 ont planché sur l’accueil des jeunes installés dans les groupes du réseau de développement.

Pour les administrateurs qui portent avec conviction la richesse des valeurs du collectif et la plus-value des groupes pour progresser et s’épanouir dans son métier, il s’agit de mieux se faire connaître et donner envie aux futurs et jeunes installés de prendre ancrage sur le réseau pour se lancer.

SE FAIRE CONNAÎTRE AUPRÈS DES JEUNES EN FORMATION

Le réseau des groupes multiplie les initiatives d’accueil et de prise de contact avec les jeunes installés : soirées conviviales, groupes des jeunes, formations post-installation…À l’issue d’un travail d’enquête réalisé par deux jeunes en licence pro management des exploitations agricoles, il ressort que les groupes sont assez mal identifiés par les jeunes en formation. De-là, au fil des échanges, tous les responsables se sont accordés sur la nécessité d’aller au-devant de ces publics en formation professionnelle, à partir du BTS, BPREA et licence. Dès cette fin d’année scolaire, les premières rencontres seront programmées pour présenter le réseau « comme partenaire à l’installation », témoigner en classe ou inviter les jeunes dans des entreprises adhérentes.

DÉPASSER LE « MANQUE DE TEMPS » image_0002_0004

Au-moment de l’installation et dans les années qui suivent, bien souvent la tête dans le guidon pour mettre en place les projets et prendre ses marques en tant que « chef d’entreprise », beaucoup de jeunes installés disent « manquer de temps » pour des rendez-vous de groupes. Ils sont aussi bien souvent jeunes parents ou investis dans des associations locales, ce qui limite d’autant plus leur investissement professionnel hors de l’exploitation. Pour les jeunes responsables du réseau, arrivés dans les groupes au moment de l’installation, ces lieux d’échange entre agriculteurs et agricultrices sont pourtant devenus incontournables : « Je ne suis pas issue du milieu agricole. J’avais besoin d’un réseau, d’avoir des repères et d’investir du temps pour me former. Dans les groupes, ce sont les membres du groupe qui déterminent les thèmes de travail, les intervenants que l’on souhaite rencontrer. Nous sommes vraiment acteurs », affirme Delphine, installée depuis quatre ans et responsable d’un groupe jeunes.

S’AFFICHER DAVANTAGE SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

Plusieurs responsables se sont formés à l’utilisation des réseaux sociaux tels que Facebook et Twitter. Pour « faire parler » du réseau, relayer les événements organisés localement, quelques mots et images bien choisis peuvent suffire à toucher un large public. Rés’Agri 56 prévoit de diffuser plus régulièrement des contenus vidéos pour donner à voir le groupe vécu de l’intérieur, dans toute sa diversité de production et de thèmes travaillés en collectif.

Lire la suite ›